vendredi 27 février 2015

Des nouvelles de Sunday



Voici quelques photos et 2 vidéos de notre courageuse galga blanche prénommée Sunday.  
Comme vous pouvez le constater, elle va beaucoup mieux et a repris du poids et des forces.

 


jeudi 26 février 2015

Naître galgo en Espagne


Naître  galgo en Espagne

C’est grandir dans un endroit confiné, sans clarté

C’est  se contenter  de pain sec et eau  qu’un bipède  sans  compassion nous donne de temps en temps


À quelques mois, né galgo, je suis obligé de travailler et subir des entrainements sans pitié

Je comprends vite que ce n’est pas une partie de jeu

Je dois être le plus rapide si je veux vivre

Attraper ce lièvre est mission de survie

Le bipède ne m’autorise aucun écart

Moi, un de ses outils de travail, je dois obéir,

Faute de quoi  mon corps portera les stigmates de ses sanctions

Je vois mes proches moins performants souffrir, puis mourir

Je n’ai pas le choix que de servir ce bipède

A un an, j’ai la force nécessaire pour subir cette vie malgré la faim qui me tiraille

A deux ans, je suis usé.  Deux saisons de chasse passées, mes  articulations et ma rapidité me font défaut

Ensuite, cela tient du miracle, mais je suis encore là grâce à ma force intérieure

Puis, je commence à lâcher prise, mon corps ne peut plus continuer à ce rythme et dans ces conditions

Est venu pour moi, le temps de me faire une raison : je suis devenu moins performant. Je sais ce qui m’attend.  C’est à mon tour de mourir.

C’est dans une perrera que le bipède me laisse sans même se retourner.  Moi qui l’ai servi sans jamais me rebeller.

Je me retrouve parmi une dizaine de galgos tous aussi perdus que moi.  Que nous arrive-t-il ?  Qu’est-ce que l’on a fait pour mériter cela ?

Les jours se succèdent.  Si cela continue, tous ne tiendront pas le coup.

Je me souviens de ce 4ème jour où deux nouveaux bipèdes se sont approchés de nous.  Ils avaient un regard différent de ce que j’avais connu jusque-là.  Les yeux brillants et les mains tremblantes,  ils essayent de nous toucher.  Apeurés, nous n’osons pas les approcher.  Que nous veulent-ils ?  Après quelques échanges avec le responsable de cette perrera, nous sommes tous embarqués dans un grand véhicule.  Tremblants, nous nous demandons ce qui nous attend.

Le moteur s’arrête, les portes s’ouvrent et des bipèdes avec les yeux remplis de larmes nous prennent dans leurs bras et nous couvrent de caresses. 

Je suis emmené dans un local spacieux et lumineux.  C’est le premier  moment de  détente de ma vie : un bain.  Ensuite, on m’examine et me prodigue des soins.  Je suis même pris en photos.

Après toutes ces émotions, je retrouve mes camarades de voyage dans un patio de détente avec nourriture à volonté. 

Je comprends ce qui m’arrive.  J’ai été secouru in extrémiste et pris en charge par ce que l’on appelle des Hommes.  Je suis sauvé ! Une chance incroyable quand on connait le nombre de galgos sacrifiés chaque année.

Au fil des jours puis des semaines, je découvre la vie.  Je commence à avoir envie de faire connaissance avec ces Hommes et Femmes qui viennent plusieurs fois par jour me voir, me parler et me caresser.

Je reprends des forces, deviens beau malgré les cicatrices qui recouvrent mon corps. On ne me demande plus de servir mais me propose de jouer, de me balader.  Il me faut un temps d’adaptation car ce changement radical me laisse perplexe.  Est-ce  que cela va durer ?

Au bout de quelques semaines, une Femme me place dans une sorte de grande cage puis m’emmène à l’arrière d’un véhicule. Elle me rassure et n’arrête pas de me dire : « ca y est ; c’est le grand jour pour toi.»

Je suis embarqué au milieu de valises  dans un endroit étrange. A bout de quelques minutes, j’ai une sensation bizarre,  l’impression de planer et mes oreilles bourdonnent.  Que m’arrive-t-il ? 

3 h plus tard, les portes de l’endroit étrange s’ouvrent et ma cage est débarquée.  La Femme me réceptionne et  me déplace dans de longs dédales.  Où va-t-on ?  Il fait plus frais ici.

J’aperçois une Femme et un Homme qui se tiennent la main.  Les yeux plein de larmes, ils ouvrent ma cage, me câline et  glisse quelques mots dans mon oreille : « on t’attend depuis si longtemps.  Bienvenu parmi nous pour toujours ».

Je comprends que maintenant, je vais commencer ma vie de galgo né en Espagne mais adopté en Belgique.  J’ai déjà 6 ans, mais beaucoup d’années de bonheur à VIVRE.  Je vais enfin être heureux et donner au centuple l’amour que je vais recevoir.  Je veux que ma famille d’adoption se dise : un galgo un jour, un galgo toujours.  J’ai une pensée pour tous ceux qui sont encore là-bas, dans le patio …

 Lorraine

mercredi 25 février 2015

Samedi 21 février

Comme promis, nous vous avons concocté un petit résumé de notre premier repas 2015.
Nous vous invitons à aller le découvrir dans la rubrique "compte-rendu" de notre site internet www.galgosrescuebelgium.be


Bonne lecture

mardi 24 février 2015

Anesthésier un lévrier

Si vous êtes le propriétaire d'un lévrier, gardez précieusement ce document que vous pourrez présenter à votre vétérinaire si pour une raison ou une autre votre lévrier devait subir une anesthésie générale.

Chez le lévrier, les périodes d'anesthésie et de réveil sont prolongées et donc les thiobarbituriques ne peuvent pas être employés comme agents anesthésiques à action ultra courte. Selon une étude, les lévriers ont besoin de 45 minutes à 8 heures pour se remettre de la dose de thiopental administrée. Les chiens croisés réussissent à se lever et se déplacer entre 1et 2 heures après administration. Le lévrier quant à lui restera plusieurs heures dans un état semi-comateux caractérisé par des mouvements de pédalage, des débattements et des hurlements.

On peut attribuer l'effet prolongé des thiobarbituriques au faible taux de gras corporel chez les lévriers. Ils ont 16 % de leur poids corporel sous forme de gras alors que chez les chiens croisés de poids semblable on compte 35 %.  Chez le lévrier, les concentration sériques restent plus élevées pendant le réveil par rapport aux autres races. 

Dans une autre étude, chez les lévriers, le temps d'élimination du thiopental, suite à une induction des enzymes hépatiques par du phénobarbital, devenait comparable à celui des autres races. Il a été démontré que les lévriers réagissent différemment seulement aux thiobarbituriques et que les réponses anesthésiques aux oxybarbituriques restent semblables à celles des autres races. Le taux de protéines totales plasmatiques, nécessaires pour lier les barbituriques, était plus bas chez les lévriers.

Le propofol est considéré comme étant un agent d'induction et d'anesthésie sécuritaire chez les lévriers. Leur réveil est beaucoup plus rapide avec le propofol qu'avec les thiobarbituriques.  
Dans une étude faite par le Dr Quandt, le propofol utilisé comme agent d'induction avait produit une apnée transitoire chez 5 lévriers sur 10, de l'hypoxémie transitoire, de la bradicardie sinusale, de l'arythmie sinusale et de l'hypotension. L'induction s'était faite en douceur et le réveil était rapide et sans plainte. Le Dr Quandt a utilisé une combinaison acépromazine/kétamine/diazépam pour l'induction. De la tachycardie sinusale et une hypertension transitoire suivie d'hypotension ont été notées. L'induction et le réveil ont été satisfaisants mais les résultats obtenus avec le propofol ont été jugés supérieurs. 

Lors d'une comparaison entre les effets du diazépam/kétamine et du midazolam/kétamine comme agents d'induction chez les lévriers, la seule différence significative était le temps d'intubation beaucoup plus court avec la combinaison midazolam/kétamine.

Chez les lévriers, lors d'anesthésie, les protocoles permettant un réveil rapide et en douceur sont visés pour éviter les blessures au réveil. Ils sont prédisposés aux problèmes d'hypotension lors d'anesthésie. L'administration de fluides intraveineux lors de chirurgie est alors toujours recommandée.  Ils sont aussi prédisposés à l'hypothermie (faible taux de gras, poils très courts, grande surface par rapport au poids) qui peut prolonger l'anesthésie et causer une dépression du système cardio-respiratoire.


lundi 23 février 2015

Mon chien aime la télévision.

Certains maîtres ont pu remarquer que leur chien n’était pas insensible à ce qui se passe dans le petit écran de la TV ! Entendent-ils des sons, voient-ils les images ? L’arrivée du numérique ne rendrait pas en tout cas insensibles les chiens à ce qui se passe dans cette étrange petite lucarne ! C’est ce que souligne une étude anglaise. 


Un chien, un chat ou un animal sauvage apparaît à l’écran et tout de suite votre compagnon se « colle » devant la télé. Certains maîtres confirment aussi que leur chien se met à aboyer, à japper ou à grogner, voire à s'exciter lorsqu’il aperçoit – ou entend ? – dans la petite lucarne une « chose étrange ». 


Au Royaume-Uni, à l’occasion du passage au numérique, DigitalUk qui a eu en charge la mise en place de ce procédé sur le territoire, a réalisé une étude selon laquelle les chiens britanniques regarderaient en moyenne 50 minutes par jour la télé (un sur dix plus de deux heures par jour) ! 


Et cette moyenne ne cesse d’augmenter avec le passage au numérique et l’amélioration de la qualité des images. Cette qualité (le nombre d’images par seconde passant de 25 à 50) permettrait aux chiens de mieux « apprécier » les programmes. 


Au niveau des programmes préférés des chiens, sont cités des séries, voire des match de foot pour 7 % d’entre eux ! Donc pas toujours une émission en rapport avec les animaux. 


En tout cas, il semble que les chiens aient vraiment des préférences et qu’ils seraient même capables pour certains de reconnaître la musique du générique. Tout n’est donc pas uniquement question d’images !   

Source: SantéVet


dimanche 22 février 2015

Vol de notre tirelire

Ce vendredi 20 février, alors que les préparatifs pour notre premier repas de l'année vont bon train, nous sommes interrompus par un appel téléphonique...
Hélène, une de nos bénévoles, nous apprend que le magasin "Poils et Plumes" de Dinant a été cambriolé.

Dans leur butin, les malfrats ont emporté, entre autre, la tirelire de Galgos Rescue Belgium.
Celle-ci avait été placée, sur le comptoir du magasin, en avril 2014 et contenait déjà un joli petit pactole....

Dans une période où les dons ne sont pas légion, voici une aide précieuse dont Galgos Rescue Belgium ne pourra profiter afin de continuer son combat.

Messieurs les voleurs......PAS MERCI !

samedi 21 février 2015

Première activité agenda 2015

Aujourd'hui, c'est notre première activité de la saison 2015: le souper raclette du Jura.
L'équipe GRB met les petits plats dans les grands pour que tout soit au top pour ce soir.
Nous vous ferons un petit compte-rendu avec photos dans les prochains jours.
Bon samedi à tous!




vendredi 20 février 2015

Comment couper les ongles de mon chien?

Couper les ongles de son chien est nécessaire lorsque le chien n'est pas assez actif et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord l’animal est gêné dans ses déplacements, ensuite ce n’est pas esthétique et enfin lorsque vous jouez avec lui, il peut vous griffer.
Votre vétérinaire peut les couper mais uniquement s’il considère que les griffes du chien sont trop grandes et sur votre demande. Vous pouvez également le faire, car ce n’est vraiment pas compliqué ! Sauf si le chien ne se laisse pas faire !

Couper les ongles de son chien doit se faire avec le bon matériel : le coupe griffe pour chien!

Inutile d’essayer de lui couper les ongles avec votre coupe ongle… Ça ne fonctionnera pas ! Il faut utiliser le coupe griffe pour chien qui est celui utilisé par les toiletteurs et les vétérinaires.
pince-coupe-griffes-chien
Comment couper les ongles de son chien sans risquer de le blesser?
Premièrement : on vérifie si il est nécessaire de lui couper. Pour cela on pose la patte du chien sur une surface plane. Si les griffes se posent correctement sans partir sur la gauche ou la droite; c’est que la taille des griffes est bonne. Sinon il faut couper.
Deuxièmement : pensez à vérifier que la patte est propre. Si ce n’est pas le cas, nettoyez avec un chiffon humide et enlevez les brindilles et autres…
Troisièmement : identifiez la partie vivante de l’ongle. Sur les griffes claires c’est assez simple car il y a un changement de couleur. Par contre sur les griffes noires c’est impossible. Alors ne coupez pas trop court. Quelques millimètres suffisent. L’important c'est que la griffe se pose correctement sur le sol.


Quatrièmement : pensez également aux ergots qui sont une gène pour le chien. On les retrouve au dessus des pattes avants et arrières en fonction des races.  

jeudi 19 février 2015

GRB sur RTC

Ce mardi 17 février, GRB a fait l'objet d'un reportage sur la chaîne de télévision de la région de Liège (RTC).
Voici le lien qui vous permettra de visionner l’interview (après une courte page de pub):


http://www.rtc.be/reportages/societe/1465280-hannut-protection-de-levriers-espagnols-maltraites

Bon visionnage.

mercredi 18 février 2015

Un camion bien rempli !


Une tonne de nourriture, des médicaments, des shampooings, des manteaux, des paniers, des couvertures, des essuies, des jeux, ... c'est bien rempli que le camion est reparti pour le refuge.



Un grand merci à tous nos généreux donateurs. 


lundi 16 février 2015

14 février: notre première journée d'adoptions 2015

Nous vous invitons à consulter le "compte-rendu" de notre première journée d'adoptions 2015 sur notre site internet www.galgosrescuebelgium.be.
Vous y découvrirez une cinquantaine de photos pleines d'émotions.




 Bonne lecture.


dimanche 15 février 2015

Samedi 14 février


Cette journée d'adoptions fut une belle réussite.  
Plusieurs journalistes étaient présents et voici un premier article paru sur le net dans 7/7.



samedi 14 février 2015

Journée adoption

Aujourd'hui, jour de la Saint-Valentin, c'est un grand jour pour GRB.  
Nos galgos et podencos arrivent d'Espagne et vont rencontrer leurs familles d'adoption.
Nous vous ferons partager cette journée à travers un compte-rendu dès que possible.

Nous rappelons également aux distraits que samedi prochain, nous organisons notre souper raclette. N'oubliez pas de vous inscrire au plus vite, car nous devons informer au plus vite le Maître fromager qui cuisinera ce super repas du nombre de participants.  Si vous faites votre paiement ce WE ou début semaine prochaine, merci de nous envoyer en parallèle un petit mail ou sms nous informant de nombre de repas. Merci.

A très bientôt

vendredi 13 février 2015

Nos samedis à venir ...

Nous confirmons à nos adoptants l'arrivée de leurs galgos et podencos ce 14 février.
Cela se fera à la même adresse et à l'heure qui étaient prévues pour le retour initial.
Une belle journée remplie d'émotions en prévision...


Samedi prochain, le 21 février, aura lieu le premier souper 2015 de l'asbl.  A cette occasion, nous vous proposons la véritable raclette du Jura avec ses charcuteries et accompagnements à volonté.
N'oubliez pas de vous inscrire au plus vite.  Vous trouverez toutes les modalités de réservation dans la rubrique "agenda" de notre site internet www.galgosrescuebelgium.be

A très bientôt.

L'équipe GRB

mercredi 11 février 2015

Une recette pour vos toutous (2)

Aujourd'hui, je vous propose une recette pour changer son quotidien. Pour la réaliser, il vous faut:

2 tasses de poulet haché (ou de l'agneau, du bœuf, de la dinde, du foie)
4 cuillerées à soupe d'huile d'olive
1/2 tasse de tomates concassées
1/2 tasse de brocoli cuit haché
2 cuillerées à soupe de "cottage cheese"
1 cuillerée à soupe d'huile de lin

Faites dorer le poulet doucement dans une poêle avec 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive pendant 30 minutes. Faites sauter les tomates dans les 2 dernières cuillerées d'huile. Ajoutez une tasse d'eau et laissez frémir pendant 25 minutes.
Mélangez tous les ingrédients dans un grand bol, laissez refroidir et servez assaisonné d'une cuillerée à soupe d'huile de lin.

mardi 10 février 2015

Le beau podenco Coffe

Connaissez-vous l'histoire de la marguerite que l'on effeuille pour savoir si l'on aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout?
Pour l'équipe de GRB, cette histoire nous est revenue comme une boomerang.
En effet, il y a environ 3 semaines, une dame nous contacte pour adopter Coffe, ce petit podenco maneto au physique plutôt rare.
Elle nous dit avoir été conseillée par une connaissance qui lui a fait les louanges de la race podenco qu'elle ne connaissait pas du tout.
Son coeur a tout de suite chaviré pour le beau Coffe.  Elle l'aimait beaucoup.
Au fil des entretiens et des documents échangés, elle l'aimait passionnément et s'impatientait de l'accueillir. 
Sa décision d'adopter fut confirmée et tout était prévu pour le retour du sympathique podenco.

Hier matin, qu'elle ne fut pas notre surprise d'entendre un message laissé par cette dame nous informant de sa décision de ne plus adopter Coffe parce qu'elle avait toujours eu des pinshers nains. Raison complètement incompréhensible étant donné qu'elle savait pertinemment bien, depuis le début, à quoi ressemblait Coffe. 
En résumé, elle était passée au stade: je t'aime pas du tout.
Que devons-nous en penser? 
Qu'aurait fait cette dame si, comme prévu initialement, Coffe était arrivé en Belgique samedi dernier? (pour rappel le retour de nos galgos et podencos planifié le 7 a dû être reporté au 14/02 pour raisons météorologiques). La dame ne se serait pas présentée et Coffe serait resté sur le carreau? 
A-t-elle été refroidie par une tierce personne qui lui aurait, par exemple, dit qu'adopter un chien qui a eu un passé inconnu est compliqué,... Quoi qu'il en soit, nous lui avions bien décrit Coffe ce podenco au coeur d'or, plein de qualités.  
Ce qui nous peine dans cette situation, c'est que Coffe, est la victime des sautes d'humeur d'une personne qui s'était dite heureuse et impatiente de l'adopter et de lui offrir le meilleur.

Nous insistons pourtant, avant toute adoption, sur le sérieux de cet engagement et prenons le maximum de sécurité pour que tout se passe au mieux et malgré cela, nous ne sommes pas à l'abri.
Coffe ne fera donc pas partie du retour de ce 14 février mais l'équipe de GRB mettra tout en oeuvre pour lui trouver une famille digne de l'accueillir; une famille qui sera comblée par ce fantastique podenco.





lundi 9 février 2015

Merci

Toute l'équipe de Grb tient à remercier chacun d'entre vous, pour vos vœux et tous vos messages d'encouragement à l'occasion de la nouvelle année.

vos cartes de vœux mises à l'honneur

dimanche 8 février 2015

Premier repas 2015

Plus que 15 jours avant notre premier souper de l'année; l'occasion de passer un agréable moment ensemble.




N'oubliez pas de réserver.

samedi 7 février 2015

Fin du voyage

Vendredi 6 février

Tout était pourtant prêt pour le départ ... mais une météo capricieuse a eu raison de toutes nos bonnes volontés.


Nous n'embarquerons pas les galgos et podencos ce vendredi.  Il est tout à fait certain que nous ne pouvons pas prendre de risque !

Ce vendredi, et bien ici au refuge, il va falloir tout réorganiser : démonter les cages dans le camion, monter des enclos de fortune car 17 nouveaux galgos sont attendus et vous l'aurez compris, avec ce départ « avorté », nous manquons de place pour les accueillir...

Et puis il y a le travail habituel : pour le personnel d'entretien nettoyer et nettoyer encore les enclos, pour les auxiliaires vétérinaires, les tournées des médicaments et soins divers, pour les vétérinaires, c'est en salle d'opération qu'ils travaillent et stérilisent non stop.
Bref, l'infirmerie est au complet. Chiens faméliques, pattes cassées et traumas divers ne se comptent plus.
















Mon séjour au refuge touche à sa fin, il est temps pour moi de « replier » bagages et de partir.
Je quitterai le refuge, une fois encore, la tête bien pleine de durs mais aussi de beaux souvenirs et le coeur chargé d'émotions.

Patricia


vendredi 6 février 2015

Message important!

Suite à de subites et fortes intempéries en Espagne, nous nous voyons dans l'obligation de reporter le retour des galgos et podencos d'une semaine.  
En effet, l'autoroute est déjà impraticable à hauteur de Madrid; même les voitures sont immobilisées.
Il est absolument impossible de prendre la route dans de telles conditions, ce serait beaucoup trop risqué.

Merci de votre compréhension.


Tout est prêt pour le départ

Mercredi 5 février

Enfin, tout est prêt pour le départ ! Le camion a été nettoyé, les cages montées et chacun des chiens y a sa place réservée.

Demain matin, c'est dès 7 heures que nous commencerons l'embarquement et ensuite direction « une nouvelle vie » pour tous nos heureux adoptés !
C'est incroyable comme les préparatifs d'un transport mettent au sein du refuge une ambiance particulière : effervescence, exitation, plaisir d'enfin voir l'aboutissement d'un long travail ... ce sont là tous les sentiments qui envahissent chacun de nous.

Mais aujourd'hui, nous travaillons aussi pour tous ceux qui restent et que nous voulons aider au plus vite à trouver une famille ...

Cet après midi, ce sont trois galgos que je verrai en évaluation : d'abord Lula la noir et blanc ensuite Happy, la superbe barbuda et enfin le beau Leon.






Il est plus de 20 heures, le refuge commence petit à petit à s'endormir ...

Pour vous, lecteurs de notre blog, je vous réserve une surprise dans la journée puisque c'est en primeur que vous découvrirez les photos de l'embarquement.  A tantôt (si la connexion internet au refuge le permet). 


jeudi 5 février 2015

Mercredi 4 février ... Il y a des jours comme cela où tout vous réussi.
Vous vous levez, plutôt de bonne humeur et le premier message que vous lisez c'est une confirmation d'adoption !...
Un bon café pour vous remettre de vos émotions ... quand des cris vous sortent soudain de vos pensées ..
Explosion de joie à l'infirmerie ... Juan, un galgo arrivé voici quelques jours au refuge s'est alimenté aujourd'hui pour la première fois ...

Je ne vous dis pas les cris , le va et vient pour admirer Juan qui quant à lui, les yeux écarquillés, se demandait qu'elle prouesse il avait bien pu réaliser pour mériter de telles félicitations !

Bref jusque là tout va bien.
Aujourd'hui, il y a tout le travail administratif pour le retour de nos adoptés à réaliser : préparer les passeports, faire valider « la trace », c'est à dire ce document qui permettra, en cas de contrôle, de prouver que votre chien est bien dans les conditions pour voyager tant au point de vue administratif que sanitaire.

Onze heures, les documents sont terminés et la température à l'extérieur se réchauffe petit à petit ; c'est l'heure de débuter les évaluations.
Et là, j'aurai droit à un véritable festival, à une succession de bonheurs ...
Taby et Hidra ouvriront « le bal » ensuite Aura et Candy me rejoindront. Les galgas sont belles, sociables et je passe avec elles de beaux moments.





 Candy me montrera son adresse au jeu de balle, Aura me gratifiera de quelques courses quant à Taby et Hidra, je devrais ruser pour qu'elles acceptent que j'arrête de les caresser pour les prendre enfin en photo !





Esti est la petite galga à la robe « truitée » et Suzy la belle blanche musclée. Suzy est obéissante, elle adore quand on l'appelle ... elle fait alors de belles courses et s'arrête dans vos bras quant à Esti, elle a tout compris ... se coucher au soleil c'est tellement bon !













Sonsoles la douce et German termineront cette journée d'évaluation. German me montrera à quel point il est bel athlète quant à Sonsoles ... elle sait user de ses charmes !


Que dire de plus ... ces quelques heures de bonheur nous ont fait oublier les difficultés de la situation dramatique que nous connaissons actuellement au refuge elles sont tellement nécessaires pour donner à chacun de nous l'énergie pour continuer.



mercredi 4 février 2015

Premier jour au refuge

Mardi 3 février :

Première journée passée au refuge et comme toujours, c'est le même rituel : prise de contact, voir, revoir les galgos et les podencos et, petit à petit, élaborer la liste de ceux qui seront bientôt sur notre site « à l'adoption ».

Première chose importante à vous dire : « notre petite Sunday » dont l'état de santé s'était nettement amélioré a enfin pu être opérée ce matin, dans une clinique vétérinaire de Séville. L'opération s'est très bien passée, elle sera de retour au refuge d'ici un jour ou deux et pourra commencer sa convalescence.

Deuxième chose importante : le véhicule pour lequel nous avions fait un appel aux dons voici quelques semaines est enfin là ; de nombreux galgos ont déjà pu en apprécier toute sa fiabilité !
Encore Merci pour votre aide !!!



La journée suit son cours, de nouveaux rescapés arrivent au refuge et pour eux débute aussi le rituel : shampooing, déparasitage, examen médical et prise de sang sans oublier la pesée et pour nous, une nouvelle mise à l'épreuve : le choix de leur nom ...


Mais il y a tous ceux qui sont déjà passés par là : plus de 650 actuellement.






Il faut les photographier, les évaluer pour que très vite ils puissent connaitre la chaleur d'un foyer où enfin ils pourront vivre heureux.




Zelda la belle panthère noire et Ahamas "le tendre" débutent la série d'évaluations.


Doux moments, merveilleux instants.

La journée s'est malheureusement écoulée trop vite; pas le temps de faire tout ce qui était prévu.  La nuit tombe et même s'il a cessé de pleuvoir, il fait froid.  On annonce ici une offensive de l'hiver pour demain ...